Les Kosovars ne sont pas des Albanais mais des Serbes islamisés!

(texte écrit au lendemain de la proclamation de l'indépendance du Kosovë)

kosovomonde.JPG

Le texte complet de cette lettre a paru 3 jours plus tard dans la Tribune de Genève :

GHIkosovo.JPG

J’avais donné les mêmes précisions le 5 mai 1994, dans l’hebdomadaire « Genève Home Informations » :

bosnie.jpg

Dans la province romaine d'Illyrie recouvrant le Kosovo, les Dardaniens parlaient à l'origine une langue indo-européenne proche de l'albanais. Le 34e empereur romain, Constantin, naît en Dardanie en 274. Après l'éclatement de l'empire romain en empire byzantin, les Slaves commencent à conquérir l'ancienne Illyrie, de sorte que le Kosovo devient serbe dès la fin du XIe siècle. L'empire ottoman vainc les Serbes en 1371 puis en 1389: 36 000 Slaves orthodoxes quittent alors le Kosovo, mais la très grande majorité de la population, de religion bogomile, reste sur ses terres et échappe à l'Inquisition catholique au prix de sa "conversion" à l'Islam. L'étude du professeur Alexandre Soloviev, "Le Bogomilisme", parue dans les Cahiers d'Etudes Cathares de l'été 1988, indique que certains "musulmans" kosovars fêtaient encore Noël au début du siècle dernier!). Il y a donc eu albanisation-islamisation progressive sous domination turque d'une population slave arrivée au VIe siècle en Illyrie albanophone, devenue majoritairement bogomile puis musulmane. Entre Kosovars slaves-orthodoxes et Kosovars slaves-islamisants, il n'y a donc qu'une différence culturelle due aux aléas de l'histoire. Quand une culture ne représente plus que 10 % d'une population, la loi quantitative de la démocratie s'impose d'elle-même. Cela peut arriver dans tous les pays transformés de l'intérieur par l'intégration d'éléments étrangers et opportunistes.

-----------------------------------------------------